Accueil Non classé Enquête : La culture nigériane s’impose au Cameroun

Enquête : La culture nigériane s’impose au Cameroun

114
0
1,756

Le constat est patent et les adeptes de la culture du pays de Fela Kuti ne tarissent pas d’arguments pour justifier leur penchant.

Enquête : La culture nigériane s’impose au Cameroun p-square1-300x244

Jeudi 29 août 2013, la star de la musique nigériane Flavour, a donné un spectacle au Parcours Vita de Douala. Le 31 août dernier, il a enflammé le Palais polyvalent des sports de Yaoundé de ses mélodies et pas de danse déhanchés. Annoncée à grand renfort de publicité depuis des mois, l’artiste nigérian répondait ainsi, à l’invitation d’une marque de whisky, qui l’a programmé pour ces deux shows. Des spectacles auxquels, participent comme d’habitude, des artistes camerounais en levée de rideaux. C’est la même image depuis quelques années. Des stars de la musique nigérianes se succèdent sur des podiums au Cameroun pour des spectacles. Avant Flavour, ses compatriotes P. Square, Bracket, J Martins, Timaya, Chidinma etc. se sont produits au pays d’Anne-Marie Nzie, pour des cachets conséquents. A chaque fois, le public a répondu présent en grand nombre. Signe que ces artistes comptent bien des fans au Cameroun.

flavour1-300x199

Pour ces derniers, c’est l’authenticité qui se dégage de leur musique qui les intéresse. «Je trouve qu’ils ne font pas du copier coller comme chez nous, ils font certes du hip-hop mais, y mettent leurs rythmes traditionnelles. En fait, c’est un mélange bien à l’écoute et original», confie Andréas, stagiaire en informatique. C’est le train de la publicité par contre qui, amène Junie Carole Dechie à écouter cette musique. «Dans les médias camerounais, radio et télé, on n’écoute que la musique nigériane. C’est eux qui sont davantage invités à prester au Cameroun. Donc même sans le vouloir je l’écoute. Et puis, c’est agréable», confie l’employée de micro-finance. C’est la qualité des clips et  spectacles de ces artistes nigérians, qui aguiche Brice Ndoukou, élève. Pour ce dernier, ils sortent de l’ordinaire et proposent un show plus vivant et des clips plus beaux et attrayants que ceux des artistes du terroir.

aki-et-pawpaw-193x300

Le cinéma aussi

Il n’ya pas que la musique nigériane qui a investi le Cameroun. Elle suit juste un cheminement que le cinéma avait emprunté plus tôt (depuis 20 ans). Et au regard de l’engouement des Camerounais pour le 7ème art nigérian, on est tenté de dire que Nolywood se porte très bien à Colywood. Pour beaucoup, c’est les thèmes qui les attirent, «ils parlent de la vie de tous les jours. Des histoires sont bien structurées et bien rendues par les acteurs», affirme Maze, qui avoue se reconnaitre très souvent, dans des thèmes d’amour traités dans ces films. Martin Maoug, comptable, admire surtout le courage des réalisateurs nigérians, qui de son avis, «osent mettre en lumière des réalités (sorcellerie, amour, pardon, humilité etc.) que nous vivons au quotidien, dans un style simple et naturel».

genevive-nnaji

Ce dernier a carrément zappé des films camerounais au profit de ceux qui viennent du Nigéria. Parce qu’explique-t-il, «les thèmes des films camerounais sont parfois intéressants mais très mal rendus par les acteurs dont les prestations ne sont pas souvent conformes au texte, image et son». En marge des thèmes et jeux d’acteurs, Ludocic Moukoué, technicien en Froid et climatisation, est impressionné par le luxe des films nigérians. De belles et imposantes maisons, grosses voitures, décors de rêve etc. Pour lui, c’est le paradis sur terre. Pour Andréas, stagiaire en informatique, les films nigérians répondent aux normes de la mondialisation qui est un carrefour du donner et du recevoir. A chaque fois confie-t-elle, qu’elle regarde un film nigérian, «je vois l’Afrique dans son ensemble, à travers le décor, les costumes, les onomatopées, exclamations, habitudes, us et de la modernité aussi». C’est de son avis, ce qui justifie le succès de la musique et cinéma nigérian au Cameroun et dans le monde.

Adeline TCHOUAKAK

chidinma

Focal

Les prix sont abordables

Un tour au marché Congo de Douala, au lieu dit « ancien 3ème», permet de constater la présence nigériane au Cameroun. Il est un peu plus de 14 heures, ce mercredi 28 août 2013. Comme d’habitude, cette rue boue de monde. Des gens qui  vont et viennent. Dans le secteur consacré à la vente des disques, pour la plus part, piratés, les produits nigérians figurent en bonne place. C’est ce qui alimente d’ailleurs les étals. Film en version Dvd, musique gospel, hip-hop etc. Ici, les prix oscillent entre 500 Fcfa et 1000 Fcfa. A 500 Fcfa, on a une pièce unique alors qu’à 1000 Fcfa, on a la chance d’avoir plusieurs films ou chansons en un. Et en fonction des clients, ces prix peuvent être revus à la baisse.

Les produits nigérians sont une grosse source de revenus pour ces vendeurs. Certains en ont d’ailleurs fait leur spécialisation depuis près de 10 ans. C’est le cas de Fadil, «depuis des années, je ne vends que des disques nigérians et je ne m’en plains pas puisque c’est des ressources de cette activités que je vis». Ce dernier fait des tours au Nigéria plusieurs fois par an pour se ravitailler auprès des firmes, auxquelles, il s’est abonné. Pour ce dernier, les artistes nigérians ont tout compris de l’industrie musicale et nigériane parce qu’ils vendent leur produits à des prix abordables. Les Cd dit-il, qu’il vend au Cameroun à 500 Fcfa, il l’achète au prix de gros au Nigéria à 350 Fcfa ou 300 Fcfa. «Et ce sont des Cd originaux de seconde catégorie», précise-t-il. Un moyen très efficace selon lui, pour lutter contre le piratage. Car, de l’avis de nombre de vendeurs ici, la cherté des disques est l’une des raisons qui favorise le piratage. Compte tenu des temps qui sont devenus très difficiles. «Même moi qui suis mon propre patron, il ne m’est pas aisé d’acheter un disque à 2500 Fcfa ou 5000 Fcfa. A plus forte raison, mes employés ou ceux qui ne débrouillent là dehors», confie l’un d’eux, patron d’une boutique de disque. Un exemple que des artistes et cinéastes camerounais, devraient selon eux, suivre en plus de soigner leurs produits, pour endiguer le piratage.

A.T.

 


Luc Yatchokeu

«la culture brise les frontières plus que toutes les autres activités»

photo-yatchokeu-1-1-217x300

Directeur du festival du marché des musiques, le Kolatier, Directeur Le Kolatier, membre associé de l’European Forum of Worldwide Music Festivals et promoteur du Conseil camerounais de la musique, l’Homme de culture essaie d’analyse et essaie d’expliquer le succès de la musique et le cinéma nigérian au Cameroun.

Pourquoi, la musique et le cinéma nigérian sont-ils de plus en plus présents au Cameroun ?

Il faut d’abord noter que la culture brise les frontières plus que toutes les autres activités, et qu’elle est un vecteur puissant de diplomatie et même de propagande. Les nigérians l’ont bien compris, comme d’autres pays occidentaux, à l’exemple de la France qui pour renforcer sa diplomatie, a choisi entre autres d’investir dans les Centre culturel français (Ccf), devenus aujourd’hui Institut français du Cameroun (Ifc). Les nigérian ont choisi à travers Nollywood, la méthode la moins cher et efficace: ils produisent en grand nombre des films à faibles coûts, en mettant plutôt l’accent sur leurs propres histoires, similaires à tous les pays bantous. Nous nous reconnaissons donc dans ces histoires qu’ils font l’effort de mettre proprement en scène. En ce qui concerne la musique, je ne pense pas que les créateurs nigérians soient plus doués que nos artistes. Ils ont simplement (pour ceux qui marchent ici) choisi le style américain de l’heure, dont raffole notre jeunesse.

Comment peut-on expliquer l’engouement des Camerounais pour cette culture-là ?

Les nigérians offrent ce qui se rapproche à nous culturellement parlant, et font l’effort de produire des choses propres. Les talents de leurs comédiens sont valorisés par la production.

Que peuvent être des conséquences de cette invasion sur la culture camerounaise ?

Le cinéma nigérian selon moi devrait inspirer nos producteurs de film. Par contre, je perçois un danger du côté de la musique. Les jeunes artistes qui imitent très facilement pourraient se laisser distraire par les grosses pointures nigérianes sans avoir les moyens de leurs politiques (je veux dire les moyens de payer des arrangements et la technique de bon niveau). Le marché nigérian qui est très important peut déjà permettre à un producteur d’amortir rapidement de gros  investissements. Ce qui n’est pas le cas au Cameroun.

Entretien avec Adeline TCHOUAKAK

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Ady
Charger d'autres écrits dans Non classé

114 Commentaires

  1. Tamela

    18 mars 2021 à 15 h 46 min

    Thanks to my father who shared with me on the topic of this weblog, this website is in fact awesome.

    my web blog ps4 games (bit.ly)

  2. Rose

    15 mars 2021 à 3 h 16 min

    A person essentially lend a hand to make seriously posts I might state.

    That is the first time I frequented your web page and up to now?
    I amazed with the research you made to create this actual post incredible.
    Great process!

    Feel free to surf to my blog post … gamefly

  3. Williams

    10 mars 2021 à 10 h 03 min

    Hello there! I could have sworn I’ve been to this site before but after reading through some
    of the post I realized it’s new to me. Nonetheless, I’m definitely happy I found it and I’ll be bookmarking and checking back often!

    Also visit my web blog; web hosting

  4. Aaron

    3 février 2021 à 13 h 37 min

    These are in fact wonderful ideas in on the topic of blogging.
    You have touched some fastidious factors here. Any way keep up wrinting.

    Also visit my blog post – cheap flights – http://tinyurl.com/yyy8sl36 -

  5. Adrianna

    1 février 2021 à 8 h 40 min

    Hi there! I just wanted to ask if you ever have any issues
    with hackers? My last blog (wordpress) was hacked and I ended up losing several weeks of hard work due to no back up.
    Do you have any solutions to prevent hackers?

    My web site: cheap flights

  6. Mose

    31 janvier 2021 à 6 h 10 min

    What’s up to all, how is the whole thing, I think every one is
    getting more from this site, and your views are pleasant for new users.

    my homepage; cheap flights

  7. jhon

    30 septembre 2020 à 14 h 36 min

  8. interior designers in Beckenham

    10 septembre 2020 à 9 h 46 min

    Thanks for the article post.Thanks Again. Awesome.

    https://www.youtube.com/watch?v=p2NtJfbTEXU

  9. 메이저놀이터

    9 septembre 2020 à 19 h 38 min

    Muchos Gracias for your article post.Really thank you! Cool.

    https://www.majorsiteusa.com/

  10. 메이저토토

    9 septembre 2020 à 14 h 35 min

    Beneficial document helps make frequent advance, appreciate it write about, this pile-up connected with expertise is usually to hold finding out, focus is usually the beginning of money.

    https://major-toto77.net/

  11. ADN 264

    9 septembre 2020 à 12 h 06 min

    Very good article.Thanks Again. Want more.

    http://javscreens.com/a/adn-264.html

  12. guaranteed rent for landlords croydon

    9 septembre 2020 à 9 h 51 min

    Awesome post.Really looking forward to read more. Really Great.

    https://www.youtube.com/watch?v=Y74mjn-CF8k

  13. office interior design beckenham

    8 septembre 2020 à 22 h 54 min

    Thank you for your blog post.

    https://www.youtube.com/watch?v=p2NtJfbTEXU

  14. Mega garage door repair

    7 septembre 2020 à 21 h 51 min

    Thanks again for the article post.Really thank you! Will read on…

    https://megagaragedoor.ca/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Présidentielle 2018 : La musique comme instrument de campagne

Depuis quelques jours, des internautes découvrent des chansons composées pour soutenir des…