Accueil Non classé Le talent camerounais face au racisme français

Le talent camerounais face au racisme français

1  459
0
11,362

1-Un humoriste Camerounais secoue la France

Depuis le début du mois de janvier 2014, il est le sujet principal des éditions de débats et de discussions dans les médias français et sur la toile. Mais, qui est vraiment cet artiste qui a poussé le ministre de l’intérieur français, Manuel Valls, à sortir de ses gongs ?

-Dieudo

Dieudonné, de son vrai nom Dieudonné Mballa Mballa est un humoriste franco-camerounais. Il est né le 11 février 1966 à Fontenay-aux-Roses d’une mère française de la Bretagne et d’un père de la tribu Ewondo  au Cameroun. Les français découvrent pour la première fois sur scène ce métisse au physique d’arabe, aux côtés d’Elie Semoun, un humoriste, acteur, réalisateur, scénariste et chanteur français d’origine marocaine. En 1997, Dieudonné se met en Solo et se fait très vite remarquer par des propos racistes et négationnistes. Il est jugé et condamné plusieurs fois pour ses idées qui sont selon la justice française, susceptibles de trouble à l’ordre public. En 2000, il signe son entrée officielle en politique en se présentant aux élections législatives à Dreux dans le parti des écologistes. Pendant sa campagne, il dénonce «le passé colonial et esclavagiste de la France et de l’Occident». Un discours qui ne l’aidera pas à obtenir un siège à l’Assemblé nationale française. En 2001, il organise la marche des peuples noirs en France. De retour sur scène, le fils du pays se dresse publiquement contre «le système américano-sioniste». Les voix s’élèvent du côté des associations antiracistes. Il est taxé d’être partisan de l’Extrême-droite. Dans un entretien accordé au mensuel politique français d’Extrême droite, Le Choc, Dieudonné se définit lui-même comme : «comme un républicain antisioniste anti communautariste», un digne représentant de la vraie gauche française. Dieudonné ne s’arrête pas là. Il prend clairement parti pour «l’islamisme politique et entretient des relations étroites avec Téhéran et avec le président iranien Mahmoud Ahmadinejad dont il partage l’antisionisme».

Sur scène, Dieudonné enchaîne les spectacles et essaie de faire passer ses idéaux. « Tout seul », «Pardon Judas», «Le cocorico», «le mariage de Patrick», «Mes excuses», «1905», «dépôt de bilan», «Best of» (1 et 2), «J’ai fait l’con», «Sandrine», «Mahmoud» ; «Rendez nous Jésus», «Foxtrot» et le fameux spectacle, «Le Mur» qui a mis la France en branle pendant quelques jours. Il a aussi participé à de nombreux téléfilms et chansons.

Adeline TCHOUAKAK avec Wikipédia

 

 

 

2-L’Aveu d’échec de M’balla M’balla

Il était sur la scène du théâtre Main noir lundi le 13 janvier 2014 avec un autre spectacle intitulé, «Asu Zoa» (le visage de l’éléphant en langue Ewondo.) Il ne jouera plus le spectacle «Le Mur», qui a été frappé d’interdiction par le Conseil d’Etat français et qui divise surtout la Français.

Dieudonne M'Bala M'Bala

L’humoriste l’a confié à la presse internationale samedi 11 janvier 2014. Il ne jouera plus le spectacle «Le Mur». «Dans un État de droit, il faut se conformer à la loi. J’espère que les choses vont se détendre. Il n’y a plus d’affaire Dieudonné» a-t-il confié en sus. Pour trancher le débat qui enfle autour de sa personne depuis le 9 janvier en cours, il a déclaré que : «Bien évidemment, je ne suis pas un nazi, je ne suis pas un antisémite». Un discours plutôt apaisant contrairement à la vidéo qu’il avait postée sur son mur facebook, trois jours après la série d’interdiction de son spectacle «Le Mur» à Nantes, tours, Orléans et Paris. Morceaux choisis : «Valls m’a déclaré la guerre. Il a dit qu’il était en combat contre moi. S’il veut que l’on se rencontre, il n’y a pas de souci, je lui mets la branlée à l’autre avec ses oreilles décollées. (…) Moi, je suis humoriste, pas un nazi». Lundi 13 janvier, le comédien s’est produit avec un autre spectacle, « Azu Zoa».

Transactions financières suspectes

Les malheurs de Dieudonné commencent le 6 janvier 2014. Le ministre de l’intérieur français, Manuel Valls envoie une circulaire aux préfets pour leur rappeler qu’ils ont les outils juridiques pour interdire la tenue du spectacle «Le Mur» de Dieudonné. Raison évoquée, ses spectacles contiennent des propos antisémites et infamants. Comme un acharnement, la police française aidée de la presse, publie ses transactions financières qualifiées de «suspectes» des banques françaises vers les banques camerounaises. Les enquêteurs parlent de plus de 400 000 euros soit 260 000 000 Fcfa de transferts vers le Cameroun depuis 2009, dont 213 000 euros (138 450 000 Fcfa Ndlr) en 2013. Personne n’a comprend ce bond sans transition de l’interdiction des spectacles aux comptes bancaires de l’artiste. Et puis, en quoi envoyer de l’argent dans son pays serait suspect ? En France, les enquêteurs justifient que Dieudonné condamné plusieurs fois par la justice, cumule 65 000 euro soit 4 2250 000 Fcfa d’amendes impayées.

Près de 700 000 fans

L’Humoriste ne baisse pas les bras et ne se prononce pas sur cette digression. Il saisit le tribunal administratif pour lever l’annulation de ses spectacles. Ce dernier lui donne raison le 9 janvier. Cette victoire n’est que de courte durée car, saisit par le ministre de l’Intérieur, le Conseil d’Etat valide ces interdictions. La tournée de Dieudonné à Nantes, Tours, Orléans et Paris est annulée. A ces nombreux fans (plus de 5 000) qui se sont amassés devant le Zénith de Nantes pour le voir en spectacle, Dieudonné promet un Dvd de «Le Mur». Il a annoncé par ailleurs pour refermer cet épisode agitée, le lancement de son nouveau spectacle, «Asu Zoa». Sans doute pour contrecarrer ces censures. Au final, un sacré coup de publicité pour l’artiste qui a vu le nombre de ses fans portés à près 700 000 sur son compte Facebook.

Adeline TCHOUAKAK

 

Eto'o

3- Le talent camerounais face au racisme français

Il y avait des années et des années que la France n’avait plus gagné un tournoi de Rolland Garros. Désespéré, le tennis français dépérissait à vue d’œil. Et quand, rugissant et bondissant, un camerounais d’origine remporta la finale sous les couleurs françaises en criant Papa ! Papa dans les bras de son père. Estomaqué de voir ce débordement de joie dans une discipline plus que policé, les français mirent toutefois un bémol sur leur morgue pour saluer enfin la victoire du «bleu black beur» qui n’enlevait rien à leur drapeau. Yannick Noah, de père camerounais venait de donner au coq gaulois la joie de pousser un cocorico sur le stade Rolland Garros. On a le triomphe que l’on mérite. Depuis, le franco-camerounais qui s’est reconverti dans la chanson caracole en tête de tous les sondages comme le… français le plus aimé des français.

Rien de plus étonnant donc qu’ils se soient assurés les services la championne mondiale du triple saut, la camerounaise Françoise Mbango Etone, détentrice du record d’Afrique et du record olympique du triple saut, à qui ils ont donné la nationalité française, afin de glaner enfin une médaille en or bien française, portée par une belle régresse, objet de toutes les attentions.

Françoise Mbango Etone obtient la naturalisation française en 2010 et est autorisée à participer aux différentes compétitions mondiales sous le maillot de l’équipe de France d’athlétisme depuis le 15 avril 2012. Parmi les athlètes français présents le 12 mai 2012 à Doha au Qatar, se trouvait Françoise Mbango Etone. Depuis son sacre à Beijing en 2008, comme médaillée d’or olympique au triple saut, c’était le grand retour de celle qui a obtenu la nationalité française en avril 2010. En réalisant un bon de 14m09, elle a décroché une médaille de bronze.  Une performance qui a conforté les responsables de l’athlétisme français à compter sur la double médaillée d’or olympique (Athènes 2004 et Beijing 2008). Dans un article publié sur le site www.rmcsport.fr, Bernard Amsalem, patron de la Fédération française d’athlétisme dira : «Françoise, ce sera peut-être la médaille surprise. On ne dira jamais assez combien les athlètes étrangers font du bien à la France».

Calixthe_Beyala050309500

Roman de l’Académie

Oh, qu’ils auraient souhaité voir Samuel Eto’o démarrer sa carrière sportive dans un club français ! Il serait alors cité dans tous les canards comme pure produit de l’hexagone. Seulement voila ! Notre Samuel national s’est fait tout seul comme un grand. Loin des autoroutes de l’orgueil gaulois, et il en paye le prix. Il n’a pas bonne presse en France qui l’ignore superbement. Il n’aura probablement pas de ballon d’or de France football à cause de cela, même si l’on tolère sa présence dans quelques tabloïds français, où il est cité du bout des lèvres. Et puis quoi ! Comme Noah, Mbango, ces camerounais ne sont qu’un tas de muscles qui doivent leur célébrité aux pieds, aux reins et aux poignets. Sorti de la, «gadasdrophe» !

Calixte Beyala en a fait une amère expérience. « Il y a deux moyens de tuer un homme politique : l’accusation de négationnisme et le soupçon de pédophilie. Il n’y a qu’un moyen de tuer un écrivain : le traiter de plagiaire. Il ne s’en remettra pas. La casserole tintera à ses basques jusqu’à la consommation des siècles », disait Pierre Assouline, celui là même qui a cru porter l’estocade contre notre Beyala nationale, qui, ô sacrilège, est camerounaise, femme et écrivaine. «L’Académie Française a pris le risque de cautionner un auteur dont l’œuvre est truffée de plagiats», a-t-on pu lire au lendemain de l’affaire Beyala. L’Académie française l’avait consacrée. Mais l’affaire Beyala a commencé quand Le Canard enchaîné a révélé «Les curieuses pratiques de la romancière franco-camerounaise» pour son roman «Le petit prince de Belleville» (Albin Michel) «Il apparaît incontestable que Mme Beyala s’est largement inspirée de l’œuvre de M. Buten… » Par un jugement rendu peu après, le tribunal de grande instance de Paris estimait qu’il s’agissait bien d’une «contrefaçon partielle» et condamnait l’auteur et son éditeur à dédommager Howard Buten, son traducteur, Jean-Pierre Carasso, Le Seuil et à régler les frais de justice. Calixte n’était pas au bout de ses peines.

images

Le talent dans la boîte

En obtenant le Grand Prix du roman de l’Académie française pour son livre «Les honneurs perdus», Beyala s’attira les foudres de la France bien pensante, qui par racisme et misogynie, avaient du mal à discerner  les frontières entre emprunt littéraire et pastiche. Il n’est guère d’essayiste, d’historien, de biographe peu soupçonné d’avoir reproduit inconsciemment des expressions, sinon une phrase ou deux, qui ne soit pas de lui.  Tout le monde s’inspire de tout le monde, comme l’a rappelé l’Académie française.

Dieudonné, lui, s’inspire des meurs, et comme Molière corrigeait, dénonçait en faisant rire. Les français avaient besoin de Dieudonné dont la chasse à l’homme a connu un répit ses derniers jours. Rentré à Paris, l’humoriste a donné un spectacle enfin autorisé, que l’on dit expurgé des attaques frontales contre les juifs. C’est donc cela ! Pas touche au pâtre d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

Sous haute surveillance, le polémiste a présenté devant des fans «Asu Zoa» aux sketches quasi identiques à ceux de «Le Mur» interdit dans plusieurs villes. Dans la salle, pleine à craquer, le public a montré son soutien au polémiste tout au long du spectacle, l’acclamant debout à la fin de la représentation. Happy end ? La bête du racisme et de l’intolérance n’est pas morte. Mais qu’il soit camerounais en France, ou français au Cameroun, on n’enferme pas le talent dans une boite…

 Edking

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Ady
Charger d'autres écrits dans Non classé

1  459 Commentaires

  1. Truck Systems

    26 octobre 2021 à 4 h 01 min

  2. &link=https://article.rabia.co.in/117344/how-to-accomplish-investigation-and-also-find-the-most-ideal-tow-shops-near-me/

    25 octobre 2021 à 12 h 40 min

    Great web site you have here.. Itís difficult to find quality writing like yours these days. I really appreciate people like you! Take care!!

    https://designmaster.com.br/designmarketing/redir.php?id_cliente=193&campanha=3757&email=andre@cdlcolatina.com.br

  3. Le Nez dans Le Verre/39_porto-wine-portugal.html/

    25 octobre 2021 à 7 h 01 min

    I blog often and I truly appreciate your information. The article has truly peaked my interest. I will take a note of your blog and keep checking for new details about once a week. I opted in for your Feed too.

    https://rsv.nta.co.jp/affiliate/set/af100101.aspx?site_id=66108024&redi_url=https://lenezdansleverre.com/en/Blog

  4. RV Floor

    25 octobre 2021 à 5 h 22 min

  5. Trailer Bathrooms

    25 octobre 2021 à 5 h 15 min

  6. Transit Pros Inspection Service&url=https://dantee07z7.blogolenta.com/6152527/the-ultimate-guide-to-rv-and-camper-repair/

    25 octobre 2021 à 3 h 52 min

  7. Motorhome Bathrooms

    24 octobre 2021 à 16 h 27 min

  8. phương pháp cắm implant

    24 octobre 2021 à 13 h 55 min

    Have you ever considered writing an ebook or guest authoring on other blogs? I have a blog centered on the same information you discuss and would really like to have you share some stories/information. I know my audience would enjoy your work. If you’re even remotely interested, feel free to shoot me an e-mail.

    http://sc.sie.gov.hk/TuniS/cayghepimplantkaiyen.weebly.com/

  9. beaute

    23 octobre 2021 à 10 h 43 min

    Some genuinely nice and utilitarian info on this web site, likewise I believe the design and style has wonderful features.

    https://dianebeautysupply.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Maïga Sina Damba : «Le developpement de l’Afrique incombe aux jeunes et aux femmes»

  Ex ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille du Mali, Maïga Sin…