Accueil Non classé Charlotte Ntamack gagne en maturité

Charlotte Ntamack gagne en maturité

253
0
18,015

Rires et réflexions au menu du spectacle que la jeune humoriste a donné vendredi 14 mars 2014 à l’Institut français du Cameroun de Douala.

1947900_734082606635877_1968535292_n

«Don’t cry, stand up». C’est le titre du spectacle que Charlotte Ntamack a offert au public de la ville de Douala vendredi 14 mars 2014 à l’Institut français du Cameroun. Cette belle invite s’adresse aux femmes, autour desquelles est construit ce spectacle. Plus d’une heure de rires non stop. Une peinture froide de la société camerounaise. Les relations ambigües entre les mère et père d’enfants non mariés, la défaillance du personnel sanitaire qui pense davantage à se remplir les poches qu’à secourir les malades, la place de la femme dans l’expansion de son Homme etc. Pour Ntamack, « la femme est à côté et non derrière un grand homme comme le dit l’adage». Sans état d’âme, la jeune humoriste aborde des questions d’actualité comme les relations entre l’Eglise et la pauvreté. La manipulation aisée des femmes et le rôle des celles-ci auprès de leurs maris, victimes de l’opération épervier. Que dire de celles qui se battent de nos jours contre leurs rondeurs ? Elles ingurgitent à longueur de journée, des gobelets de tisanes. Pourtant à côté, il y a des exercices physiques qu’elles évitent.

1620477_516064241844118_1049951332_n

A priori, l’énumération des thèmes abordés par l’humoriste ce soir-là peut sembler désordonnée. Que non, Charlotte Ntamack a su trouver des mots et des transitions jutes pour les rendre. Des figures de styles aussi. Le comique, ironie, satire et autodérision. Mais aussi, une belle communion avec le public et les techniciens, Edouard Elvis Bvouma (mise en scène) et Régie (Giscard Tene). Une maturité que l’ex protégé de Valery Ndongo, doit aussi à l’Institut français du Cameroun qui lui a offert en 2013, un Visa pour une résidence d’écriture à la Maison des auteurs des Francophonies de Limoges et au théâtre du Tarmac à Paris. «C’est pendant cette résidence que j’ai écrit ce spectacle. Donc si j’ai pu le faire c’est grâce à l’Ifc qui m’a offert cette opportunité», a-t-elle déclaré à la fin du spectacle non sans inviter de nouveau le public, à venir la soutenir le 22 mars prochain dans la même salle sur le spectacle : «l’Assemblée des femmes».

Adeline TCHOUAKAK

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Ady
Charger d'autres écrits dans Non classé

253 Commentaires

  1. desmoxan uk

    22 janvier 2022 à 2 h 16 min

    you are actually a just right webmaster. The web site loading velocity is incredible. It sort of feels that you’re doing any unique trick. Also, The contents are masterwork. you’ve performed a fantastic job in this topic!

    https://eliveragroup.com/products/desmoxan-uk-100-x-1-5-mg-tablets-cytisinum-cytisine

  2. Masum

    17 janvier 2022 à 4 h 31 min

    Masum

    [...]just beneath, are quite a few completely not connected web sites to ours, nevertheless, they are surely really worth going over[...]

  3. インスタグラムいいね購入

    11 janvier 2022 à 5 h 38 min

    wonderful points altogether, you just gained a brand new reader. What would you suggest in regards to your post that you made some days ago? Any positive?

    https://snsgirl.site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Nkotti François : «le Festival Fomaric a désormais une dimension international»

 Le promoteur de Fomaric dresse le bilan de la 21ème édition de cet évènement qui s’est te…